Sauvages de ma rue : de la botanique collaborative pour tous !

CC by-sa

, par Pascal COMBEMOREL

Vous aimeriez apprendre à reconnaître les plantes sauvages poussant dans votre rue ? Ou bien participer à un programme de recherche ? Avec le programme Sauvages de ma rue, lancé par le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), vous pouvez faire les deux en même temps !

Pour participer, rien de plus simple. Il suffit de vous rendre dans votre rue, ou ailleurs en ville, et d’identifier les plantes rencontrées. Vous n’y connaissez rien en botanique ? Pas de panique ! Le Muséum a pensé à vous en éditant le livre Sauvages de ma rue. De grandes photographies, accompagnées de textes descriptifs formulés dans un langage simple permettent d’identifier, à coup sûr, les plantes urbaines courantes. On peut seulement regretter l’absence de clé de détermination qui pourrait rendre l’identification plus rapide.

Pour les technophiles, il existe également une application pour téléphones portables Android et iOS. Son fonctionnement est simple. On choisit la couleur de la fleur observée, la forme des feuilles,… puis l’application liste les plantes répondant aux critères entrés. Il ne reste plus qu’à se fier aux photographies proposées pour identifier l’espèce observée. Quelques problèmes d’ergonomie perturbent un peu l’utilisation de l’application, mais on peut espérer qu’ils seront corrigés prochainement.

PNG - 67.5 ko
L’application sauvage de ma rue pour Android

Une fois les plantes de votre rue identifiées, il ne reste plus qu’à envoyer les données au MNHN, en se connectant sur le site du programme si les plantes ont été identifiées à l’aide du livre, ou directement depuis l’application mobile.

Les données récoltées permettent aux chercheurs d’avoir une idée de la biodiversité urbaine sur toute la France. En collectant les résultats sur plusieurs années, ce programme permet également d’étudier l’influence de l’homme sur son milieu. On peut par exemple voir si telle politique municipale de conservation de la biodiversité est efficace ou non.

Participer au programme Sauvages de ma rue, c’est donc joindre l’utile (aider les chercheurs) à l’agréable (prendre l’air et apprendre à reconnaître des fleurs) !

Pour les professeurs, il est également possible de faire participer les élèves de son établissement à ce programme, à l’occasion d’une sortie. Cela permet notamment d’apprendre aux élèves à reconnaître des plantes courantes, et de prendre conscience de la biodiversité les entourant. Plus d’informations sur le site Vigie Nature École.