Nourrir l’humanité

CC by-sa

, par Pascal COMBEMOREL

Le fait de trouver aussi facilement des fruits, des légumes, de la viande dans les supermarchés ferait presque oublier qu’il a fallu produire tous ces aliments. Comment l’homme réussit-il à produire les aliments dont il se nourrit ?

Le but de ce thème est d’appréhender la manière dont l’homme arrive à produire de la nourriture, et de comprendre que cette production ne doit pas se faire au détriment de l’environnement ou de la santé humaine.

 Les agrosystèmes

Définition

La production de nourriture se fait au niveau d’agrosystèmes. Un agrosystème est un écosystème [1] transformé par l’homme pour produire de la nourriture (fruits, légumes, viande, lait, œufs,…) mais aussi des produits non-alimentaires (bois, fibres textiles,…).

On distingue deux types d’agrosystèmes :

  • les champs, permettant d’obtenir des produits végétaux ;
  • les élevages, permettant d’obtenir des produits animaux.
PNG - 600.4 ko
Un champ de pomme de terre, et un élevage d’ovins et de bovins.
Source : NightTree, Wikimedia (image de gauche) et OldakQuill, Wikimedia (image de droite)

Fonctionnements comparés d’un écosystème et d’un agrosystème

Comparons le fonctionnement d’un écosystème, par exemple une forêt, avec celui d’un agrosystème, par exemple un champ de blé.

Dans la forêt, les végétaux poussent en utilisant l’énergie du Soleil et la matière minérale contenue dans le sol (eau, sels minéraux) et dans l’air (CO2). Tous ces éléments permettent aux végétaux de réaliser la photosynthèse et donc de grandir. À leur mort, la matière organique des végétaux est retransformée en matière minérale grâce à l’action des décomposeurs (êtres vivants se trouvant dans le sol comme par exemple les vers de terre, certains champignons, certaines bactéries,…). Cette matière minérale permet à de nouveaux végétaux de pousser, etc.

PNG - 79.7 ko
Fonctionnement d’un écosystème
Source : Pascal Combemorel

Le fonctionnement d’un agrosystème est lui très différent à cause de l’intervention de l’homme. Dans le cas d’un champ de blé, l’agriculteur va chaque année récolter son blé pour le vendre : il y a export de biomasse (= export de matière organique) en dehors de l’agrosystème. Les décomposeurs n’ont donc plus de quoi se nourrir et ne peuvent donc plus enrichir le sol en matière minérale. Pour compenser l’export de biomasse, l’homme doit donc apporter de la matière et de l’énergie à son agrosystème. Ces apports sont regroupés sous le terme d’intrants.

PNG - 151.8 ko
Fonctionnement d’un agrosystème
Source : Pascal Combemorel

Dans un champ, les intrants sont :

  • l’eau, apportée par l’irrigation ;
  • les sels minéraux, apportés par les engrais ;
  • les produits phytosanitaires = les pesticides, qui servent à tuer toutes les espèces considérées comme nuisibles : insectes, « mauvaises herbes »,…
  • l’énergie humaine et/ou mécanique (machines agricoles) nécessaires pour apporter les intrants précédemment mentionnés et pour exporter la biomasse produite

Notes

[1Un écosystème est un milieu de vie peuplé par des êtres vivants. Une forêt, un pré, un lac sont des exemples d’écosystèmes.