Nourrir l’humanité

, par Pascal COMBEMOREL

Le fait de trouver aussi facilement des fruits, des légumes, de la viande dans les supermarchés ferait presque oublier qu’il a fallu produire tous ces aliments. Comment l’homme réussit-il à produire les aliments dont il se nourrit ?

 Préserver l’environnement

Nous l’avons vu, produire plus est important pour nourrir la population humaine. Cependant, encore faut-il pouvoir produire cette nourriture durablement, et pour cela il est nécessaire de préserver l’environnement.

Deux catégories d’acteurs peuvent contribuer à préserver l’environnement : les agriculteurs et les consommateurs.

Pour les agriculteurs, la préservation de l’environnement peut se faire par le choix du mode d’agriculture. Nous avons vu que l’agriculture intensive permettait d’obtenir des rendements importants, mais pour cela elle nécessite une utilisation massive de produits phytosanitaires et d’engrais, qui polluent les écosystèmes.

Une marée verte en Bretagne
Les marées vertes sont dues à la prolifération d’algues vertes, notamment du genre Ulva. Cette prolifération est causée par l’utilisation massive d’engrais.
Source : Thesupermat, Wikimedia

Pour protéger l’environnement, un agriculteur peut donc choisir de passer à l’agriculture biologique. Dans ce type d’agriculture, l’utilisation de produits phytosanitaires est interdite, et les engrais sont exclusivement d’origine biologique. L’agriculture biologique contribue donc à protéger l’environnement.

Pour les consommateurs, la préservation de l’environnement peut se faire par le choix du type d’aliments consommés. En effet, les produits d’origine animale nécessitent une plus grande surface de sols et un plus grand volume d’eau que la production de la même quantité de produits végétaux. De plus, par rapport aux cultures végétales, les élevages produisent une plus grande quantité de gaz à effet de serre, qui contribuent au réchauffement climatique. Pour préserver l’environnement, le consommateur peut donc faire le choix de privilégier la consommation de produits végétaux à celle de produits animaux.